Projet réalisé en juin 2019, dans le Finistère, dans un environnement incroyable mais très venté où déjeuner en terrasse était compliqué et rester jusqu’au au fromage un exploit…

L’idée était d’avoir un pare-vent très haut (2,20 m) pour arriver à la hauteur d’un parasol et beaucoup de longueur 9 m pour pouvoir moduler l’espace avec du mobilier extérieur différent en fonction de l’événement et du nombre de convives.

Selon le type de réception il sera possible de mettre un ou plusieurs parasols rectangulaires. In fine nous nous sommes inspirés de la pergola bioclimatique sans les inconvénients, à savoir les gros poteaux et le toit qui aurait assombri l’intérieur de la maison.

A la belle saison les parasols permettent de réguler la température sur la terrasse en journée et ne pas sentir l’humidité qui retombe le soir. Hors saison la lumière et  la chaleur du soleil vont réchauffer l’air ambiant sur la terrasse.

 

La réalisation du pare-vente verre.

Une entreprise de maçonnerie a monté un muret en parpaing en suivant nos recommandations, avoir une arase en béton de 20cm, une horizontalité parfaite et une largeur de 20 cm minimum.

La première étape consiste à faire nos tracés à l’aide de piges (traverses) et chutes de poteaux pour avoir les bons axes de perçages et éviter toutes erreurs de placement.

Puis on effectue un carottage diamètre 80 mm profondeur 150 mm. Dans ces réservations seront placés les poteaux et scellés au mortier à prise rapide.

Les traverses utilisées pour les tracés sont maintenant fixées entre les poteaux afin d’avoir le bon écartement. Cette étape est importante car l’alignement, l’aplomb et les niveaux doivent êtres constamment vérifiés lors du scellement car le moindre écart se répercute sur la pose du vitrage. Nos réglages se font au dixième de millimètre.

La pose des carreaux de verre (sécurit de 10 mm) se font à 2, en moyenne un carreau pèse entre 45 et 50 Kgs.